Capture d’écran_2017-01-08_16-07-25

En début d'après-midi, mercredi, deux bus ont ramené de Tarbes une centaine de grévistes. 
Malgré un cordon de police, les manifestants ont réussi à accéder au hall de la gare puis en passant par la cafeteria à occuper les voies. Le trafic ferroviaire a été quelque peu perturbé.
Les affrontements avec les forces de l'ordre ont été assez fermes et deux manifestants ont été blessés. 
Après avoir renoncé à accéder à une clinique toulousaine du groupe, comme c'était prévu, ils ont distribué des tracts sur le boulevard devant la gare.

Echec des négociations
Les négociations avaient débuté mardi après-midi à la Préfecture de Région à Toulouse entre une délégation des salariés et Philippe Gravier,le PDG du groupe Médipôle propriétaire de la Clinique de Tarbes.
A aucun moment, la direction n'a accepté la proposition du médiateur  quant au montant de la prime annuelle pérenne. 
Les négociations ont cessé à deux heures du matin.